Asie Mineure
Pamphylie

La Pamphylie



Nom de la province antique située dans la Turquie actuelle autour du golfe d’Antalya. Elle était entourée à l’Ouest par la Lycie, au nord par la Pisidie et à l’est par la Cilicie. Son nom signifie pays de « toutes les tribus ». C’était une région riche qui sut profiter de son rivage accueillant.

Les premiers Achéens parvinrent dans cette région dès le XIVe ou XIIIe siècle. Il est probable que les Minoens y installèrent quelques comptoirs. Une seconde vague d’immigration arriva au cours des VIIIe et VIIe siècles venant d’Eolide et d’Ionie. Ces nouveaux occupants développèrent des villes fortifiées comme Pergé, Sillyon, Aspendos, Attaleia (Antalya) qui contrôlaient le commerce du bois, des chevaux et des matières premières destinées à la fabrication des parfums.

En 480, les cités de Pamphylie fournirent aux Perses 30 navires de guerre qui participèrent à la bataille de Salamine. Alexandre fusionna la Pamphylie et la Lycie en une seule satrapie confiée à l’amiral Néarque  . De la mort d’Alexandre à la bataille d’Ipsos (301), la région fut contrôlée par Antigone le Borgne.

En 190 av. J.-C., les Pamphyliens se joignirent aux armées d’Antiochos III à la bataille de Magnésie du Sipyle. Après leur défaite, la Pamphylie échut à Pergame après la paix d’Apamée mais Attale II ne parvint pas à prendre Sidé. A l’époque romaine, la Pamphylie fut rattachée à la province de Cilicie, puis Auguste la réunit avec la Lycaonie et elle devint enfin une province romaine à part entière. A l’époque byzantine, elle fut scindée en deux circonscriptions, la Pamphylie Prima et la Pamphylie Secunda avec respectivement Pergé et Sidé comme capitale.

 


Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse