Monde Grec
Macédoniens

Olympias

Fille du roi d’Epire, de la tribu des Molosses. Elle était peut-être une hétaïre, courtisane initiée aux mystères dyonisiaques et orphiques qui participait aux danses extatiques. Adepte du culte de Dionysos, elle participait à des cérémonies mystérieuses où intervenaient des serpents, au cours desquelles les fidèles entraient violemment en transes. A l’occasion d’une fête religieuse qui se tint dans l’île de Samothrace, Philippe II de Macédoine rencontra l’orpheline et s’éprit d’elle. Elle lui donnera un fils, Alexandre.

Elle quitta Philippe quand celui-ci s’éprit de Cléopâtre, fille de l’un de ses généraux. Réfugiée en Epire, elle ne cessa d’intriguer et ne fut peut-être pas étrangère à l’assassinat de Philippe. A cette occasion, elle revint en Macédoine et fit mettre à mort sa rivale. Durant la campagne en Orient d’Alexandre, elle tenta de s’emparer du pouvoir qui avait été confié en régence à Antipatros.

Belle, intelligente, énergique, violente même, hautaine, ambitieuse et susceptible, Olympias a laissé dans l’Histoire le souvenir d’une nature capricieuse et exubérante.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse