Afrique
Égypte

Pount (pays de)

Dès la première dynastie thinite, les Égyptiens, sous le règne d’un roi nommé Ouadji, tracèrent une piste vers le sud de la Mer Rouge. L’inscription du temple de Deir-el-Bahari   datant du règne d’Hatchepsout décrit une expédition qui eu lieu vers 1500 ans av. J.-C. : « on charge bien haut les navires avec les trésors du Pount et avec toutes les belles plantes du pays du dieu, avec des tas de résine et de myrrhe, avec des arbres à myrrhe encore vert, du bois d’ébène, de l’ivoire pur, de l’or rouge du pays d’Amou, des bois odoriférants, avec diverses sortes d’encens et de fard pour les yeux, des cynocéphales, des guenons et des lévriers, des peaux de léopards, des esclaves avec leurs enfant, jamais chose pareille n’a été apportée à n’importe quel roi depuis toute éternité. »

Plus tard, le commerce avec le pays de Pount devint très régulier sous les règnes de Thoutmosis III, Séthi Ier et Ramsès II.

De fait, tous les territoires situés sur la corne d’Afrique avec un accès à la mer, entre l’actuel Djibouti et le cap Guardafui, sont susceptibles de correspondre à la localisation géographique du pays de Pount. Des produits rapportés rien n’implique qu’ils venaient d’une provenance unique, puisque l’on voit bien que l’ébène et l’ivoire devaient venir plus de l’intérieur de l’Afrique. Pount pourrait alors n’être qu’un comptoir commercial dont le nom aurait été étendu à une zone géographique plus vaste, un hinterland sans véritable unité politique.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse