Europe
Rome
Hommes célèbres

Les prêtres romains

pontifes

Les pontifes formaient à Rome un collège qui se renouvelait par cooptation. Fondé par Numa, il comportait à l’origine 6 membres patriciens, auxquels s’ajoutèrent en 300 (loi Ogulnia) 4 plébéiens. Les pontifes n’étaient pas des prêtres mais des experts en droit sacré et s’occupaient du calendrier (jours fastes et néfastes), des consécrations, des expirations, des rites funéraires. Ils tenaient les Annales maximi, relation succincte des principaux évènements de l’année.

A l’origine, le roi présidait ce collège, plus tard ce fut le Grand Pontife, Pontifex Maximus, tantôt élu par le collège lui-même, tantôt par les comices puis par le sénat. Elu à vie, il réside dans une demeure officielle, la Domus Publica, proche de la Maison des Vestales. Il contrôle l’ensemble de la religion et exerce une autorité absolue sur le collège des vestales. Ses fonctions lui assuraient une certaine autorité et depuis Auguste jusqu’à Gratien tous les empereurs furent grands pontifes.

vestales

Au nombre de six, jeunes filles romaines de naissance libre, elles entraient dans l’ordre entre six et dix ans et y restaient trente ans. Elles ne pouvaient contracter d’hymen. Elles étaient chargées d’entretenir le feu sur l’autel de Vesta. Soumises à l’autorité du Grand Pontife, elles étaient condamnées à être enterrées vives si elles manquaient à leur devoir de chasteté.

décemvirs

Collège de dix prêtres, créé par Tarquin, spécialement chargé de consulter les Livres Sibyllins   . Ils présidaient les cultes étrangers, notamment les cérémonies d’origine grecque.

fétiaux

Prêtres de Jupiter spécialement chargés d’observer le rituel accompagnant la déclaration de guerre et la conclusion de la paix. Constitués en un collège de vingt membres nommés à vie tous issus de l’aristocratie, ils avaient la charge de déclarer la guerre, de juger les insultes faites aux ambassadeurs et de se prononcer sur la validité des traités conformément à une sorte de code remontant au roi Ancus. Le chef des fétiaux portait le nom de Pater patratus.

L’ensemble des règles présidant à ses activités était
le ius fetiale. Deux des leurs, pater patratus, chef des fétiaux, le verbenarius (porteur des herbes sacrées) accompagnaient l’imperator.

La cérémonie se terminait par le sacrifice d’un porc : le Pater patratus le frappait avec la pierre qu’il avait emportée de Rome. Un temple minuscule, consacré à Jupiter Férétrius sur le capitole abritait ces pierres.

flamines

Collège de prêtres romains institué par Numa. Il y avait des flamines majeurs, élus par le collège même, (flamine dial ou de Jupiter, flamine martial ou de Mars, flamine quirinal ou de Romulus) et des flamines mineurs élus par le peuple. Ils portaient un casque surmonté d’un petit cône (apex), remplacé en été par un ruban de fil.

Ils étaient consacrés par la cérémonie de l’inauguration en présence du pontifex maximus présidant les comitia calata et après consultation des augures  . Le flamen Dialis, prêtre de Jupiter, ne pouvait sortir de Rome, ni exercer aucune fonction politique mais la coutume voulait qu’il siège au sénat.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 31 mai 2015
2005-2017 © Clio la Muse