Afrique
Égypte

Les Coptes

Un peuple

Le terme « copte » dérive du grec aiguptos , qui, à l’origine, servait à qualifier les Égyptiens autochtones, pour les différencier des populations d’origine grecque, juive, arabe, maghrébine, entre autres, qui s’étaient établies au cours des siècles en Égypte. Au VIIe siècle apr. J.-C., le mot grec devint qibt dans la langue des conquérants arabes et, prenant un sens plus restreint, désigna les Égyptiens demeurés chrétiens après l’islamisation du pays. Lorsque le concile de Chalcédoine   (451 apr. J.-C.) condamna l’hérésie monophysite à laquelle avait adhéré Dioscore, le patriarche d’Alexandrie, l’Église copte se constitua comme indépendante du reste de la chrétienté.

S’ils combattirent les dernières formes du paganisme des pharaons ou de la Grèce, les coptes furent eux-mêmes persécutés par les Arabes après la conquête de l’Égypte. Ils ne formaient plus qu’un dixième environ de la population égyptienne au moment de l’expédition de Bonaparte, mais leur nombre devait s’accroître à partir du XIXe siècle. La liturgie de l’Église copte a conservé des rites typiques de l’Égypte des pharaons (chants, hymnes, processions, fumigations d’encens), mais aussi des représentations comme la Madone à l’Enfant (Isis tenant Horus enfant sur ses genoux) et saint Georges et le dragon (Seth luttant contre le serpent Apopis).

Une langue

La langue copte a cessé d’être parlée au XVIe siècle et ne subsiste plus aujourd’hui que dans la liturgie. Elle représente le dernier stade de celle des anciens Égyptiens. L’écriture copte reprit l’alphabet majuscule grec qu’elle enrichit de sept signes empruntés au démotique, ce afin de répandre le christianisme en Égypte sans recourir à des écritures païennes. Apparus entre le IIe et le IIIe siècle apr. J.-C., les premiers textes en copte consistent en traductions de livres de l’Ancien Testament et, peu après, des Évangiles et des vies des Pères de l’Église. Les écrits les plus originaux seront cependant l’œuvre de moines, comme Antonios et Pacomios, qui vécurent tous deux au IIIe siècle apr. J.-C.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse