Arabie & Levant
Phéniciens

Dor

JPEG - 63.2 ko
Dor : vue du port.

Cité phénicienne mentionnée pour la première fois dans une inscription de Ramsès II et citée plusieurs fois dans la Bible en rapport avec les campagnes de Josué. Aujourd’hui appelé Khirbet el-Burj à 13 km au nord de Césarée. Sa position géographique et sa réputation lui valurent à toutes les époques d’être convoitée par divers conquérants.

Le site se présente comme un promontoire entouré de deux baies naturelles, qui selon la tradition faisait office de port militaire pour l’une et de port civil pour l’autre. En fait, il est plus probable que les Phéniciens avaient choisi ce site en fonction des deux mouillages possibles offrant deux dispositions distinctes aux vents.

Les fouilles archéologiques ont permis d’identifier quatre grandes phases d’occupation : cananéenne, une occupation attribuée aux Sikils, phénicienne et romaine. Les Cananéens occupèrent le site dès le IIe millénaire. Les Sikils étaient l’un des Peuples de la Mer, appelés Shakalesh dans le texte égyptien de Médinet Habou. Dans le papyrus égyptien de Wen-Amon, l’auteur mentionne qu’il atteignit « Dor, la ville des Sikils » où il peut contempler une importante flotte de commerce.

JPEG - 53.3 ko
Dor : vue du port.

L’occupation phénicienne a livré quelques traces de céramiques chypriotes. Dor fut conquise par le roi David et devint l’une des douze capitales de district de Salomon et son port principal sur la Méditerranée. En 925, la ville est détruite par le pharaon Sheshonq. En 732 av. J-C., Teglath-Phalazar III conquiert Dor et en fait la capitale de la province côtière de Duru. Sous la domination achéménide, Grecs et Phéniciens y vivent en harmonie. La ville est rebaptisée Dora durant la période hellénistique. A l’époque romaine, la ville est suffisamment importante pour battre sa propre monnaie.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse