Monde Grec
Grèce classique
Provinces grecques

L’Attique

GIF - 13.5 ko
Carte de l’Attique.

Nom de la péninsule grecque formant le territoire d’Athènes. C’est une région montagneuse dont on retire des ressources diverses. Les forêts, beaucoup plus étendues qu’aujourd’hui, fournissent les bois de chauffage et de construction. Les maquis nourrissent les troupeaux de moutons et de chèvres. Les carrières fournissent des matériaux de construction. Les mines d’argent du Laurion sont uniques en Grèce par leur richesse. Les carrières d’argile permettent une industrie céramique diversifiée.

La plaine d’Athènes s’étend sur vingt-deux kilomètres de longueur et dix de large, c’est la plaine par excellence. Mais l’Attique n’est pas un pays de céréales : la production totale est nettement inférieure aux besoins. La richesse agricole provient de l’olivier et de la vigne et dans une moindre mesure des vergers. La région côtière permet l’établissement de nombreux ports. Sa position géographique en fait le trait d’union entre la Grèce continentale et la Grèce insulaire.

Il y avait en Attique d’autres cités importantes comme Eleusis où se trouvait un sanctuaire consacré à Déméter, l’un des lieux de culte les plus importants. C’est au cours du IXe et du VIIIe siècles, qu’Athènes dut annexer les autres cités d’Attique.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse