Arabie & Levant
Nabatéens

Pétra, le Wadi Farasa

JPEG - 32.8 ko
© Jean Savaton
Pétra : la tombe renaissance.

La Tombe Renaissance

Sa décoration extérieure qui n’est pas sans rappeler le style baroque lui a valu ce surnom pour le moins inattendu. La porte est surmontée d’un double cadre dont le plus grand est coiffé d’un arc.

JPEG - 34.7 ko
© Jean Savaton
Pétra : tombeau du soldat romain.

La Tombe du Soldat Romain

La porte est surmontée d’une frise à triglyphes et métopes et d’un fronton triangulaire. les trois niches de la façade abritent chacune une statue en haut-relief. Celle du milieu représente un personnage en tunique courte revêtu d’une sorte de cuirasse et d’un manteau lui donnant l’allure d’un soldat romain, d’où le nom donné à cette tombe. Dans les deux autres niches, les personnages tiennent une lance. L’ensemble des trois représente peut-être un père et des deux fils ; les statues jouant ainsi la même fonction que les nefesh de la tombe aux obélisques. L’aménagement intérieur est spacieux mais très sobre : cinq loculi y sont creusés.

Le Triclinium

JPEG - 30.8 ko
© Jean Savaton
Pétra : le triclinium.

Il s’agit du plus vaste et du plus décoré de tous les tricliniums de Pétra. A l’origine, les parois était recouverte d’un décor stuqué imitant des colonnes cannelées surmontées de chapiteaux et corniches. Cinq fausses fenêtres et cinq niches simulant des portes faisaient de l’ensemble un décor symétrique et harmonieux. Jadis reliée au triclinium  , situé en face, par une cour à colonnade, la tombe fut peut-être creusée après l’annexion romaine.

JPEG - 41.6 ko
© Jean Savaton
Pétra : la tombe du Jardin.

La Tombe du Jardin

Précédé d’une terrasse à laquelle on accède après une volée de marches, c’est le seul tombeau de Pétra directement ouvert sur l’extérieur à travers une rangée de deux colonnes et de deux pilastres  . La disposition de l’ensemble laisse à penser qu’il s’agit peut-être d’un temple. Immédiatement sur la droite du temple, un barrage de 28 mètres de long et six mètres de large a été construit. C’est le point terminal de l’ensemble des aménagements hydrauliques effectués dans le Wadi Farasa.

JPEG - 40.2 ko
© Jean Savaton
Pétra : la fontaine au lion.

La Fontaine au Lion

L’eau s’écoulait le long du rocher puis par la gueule du lion (farasa en arabe). Celui-ci mesure environ 4,50 m de long et 2,50 m de haut. Un autel de pierre, situé presqu’en face, laisse à penser que la fontaine avait une fonction religieuse.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse