Arabie & Levant
Nabatéens

Pétra, les Hauts lieux

JPEG - 26.8 ko
© Jean Savaton
Pétra : Zibb Atuf el Firaun.

Comme son nom l’indique, les « hauts lieux » dominaient la cité.
Il y a plusieurs « hauts-lieux » à Pétra, tous à ciel ouvert, répartis sur les hauteurs de la cité peut-être selon un code tribal. Celui qui domine la cité de Pétra de 200 mètres depuis le sommet du Djebel Madhbah est sans doute le plus spectaculaire. On y accède par un escalier antique taillé à même la falaise qui grimpe à mi-chemin du Khazneh et du théâtre. Malgré la difficulté du chemin, les animaux à sacrifier empruntaient le même parcours.

Au débouché du chemin, une première esplanade où se dressent deux obélisques, haut de 6 à 7 mètres, inspirés des bétyles antiques, taillés dans le rocher primitif et symbolisant peut-être Dushârâ et al Uzza. L’un deux, évoque par sa forme une verge, ce que traduit le nom arabe du lieu, Zibb Atuf el Firaun, « la verge du pharaon ».

JPEG - 36.2 ko
© Jean Savaton
Pétra : le haut lieu (môtab).

La seconde esplanade, le harâm, est une grande cour rectangulaire (14 m x 6 m). Comme dans tout triclinium  , des banquettes sculptées sur le pourtour de l’esplanade permettaient à l’assistance de festoyer sur place lors de banquets rituels. Au fond, vers le centre, un cube de pierre, précédé d’un petit escalier, c’est le « motab » sur lequel on plaçait le bétyle dans une petite cavité supérieure.

JPEG - 38.5 ko
© Jean Savaton
Pétra : le haut lieu (autel de sacrifice).

A la main gauche, un deuxième autel creusé d’une cuvette pour recueillir le sang des sacrifices qui s’écoule vers une auge de forme rectangulaire. Aucune inscription ne permet d’affirmer quelle divinité fut adorée en cet endroit, sans doute Dushârâ. Près du site, une citerne offrait la possibilité de faire des ablutions rituelles avant et après les sacrifices.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse