Mésopotamie
Sumer & Akkad

Larsa

JPEG - 20.1 ko
© Photo R.M.N
Adorant - Cuivre - XVIIIe siècle av. J.-C. - Larsa

Aujourd’hui Senkerah. Cité de Mésopotamie à une trenatine de km au sud-est d’Uruk. Attestée pour la première fois au XXIVè siècle av. J.-C., elle devient en 2025 av. J.-C. la capitale d’un royaume amorrite fondé par Naplânoum. La dynastie qu’il fonde comportera 13 rois après lui. Durant près d’un siècle, Isin et Larsa ont coexisté dans un état de neutralité armée. Le cinquième roi, Goungounoum (1932-1906 av. J.-C), ayant enlevé Ur à l’état rival d’Isin, Larsa capte à son profit le commerce du Golfe. En 1834 av. J.-C., l’élamite Kutur-Mabuk conquiert la ville et y installe sur le trône son fils Warad-Sin qui règnera jusqu’en 1823.

Cette période d’occupation est curieusement l’une des plus prospères de l’histoire connue de la cité : l’agriculture et l’élevage des moutons se développent ; une grande attention est portée aux travaux d’irrigation ; le commerce international avec l’Inde se développe. Sous le règne de son fils, Rim-Sin (1822-1763), les arts et tout spécialement l’écriture sont encouragés. En 1763, Hammourabi s’empare de Larsa et la cité n’est plus désormais que la ville sainte de Shamash dont le temple est périodiquement restauré. Identifiée en 1854 après J.-C., le site a été fouillé par André Parrot en 1933. Ces fouilles ont révélé les vestiges d’une ziggourat, du temple de Shamash et du palais de Nur-Adad (1865-1850 av. J.-C.) ainsi que quelques tombes et de nombreuses tablettes en cunéiformes.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse