Iran ancien
Sassanides

Tâq-e Bostan

Sur le site de Taq-e Bostan sont concentrés six bas-reliefs rupestres de l’époque sassanide représentant des scènes d’investiture, de chasse ou la commémoration de victoires. Près de l’entrée du site, on peut voir quelques fragments de colonnes et de chapiteaux sassanides trouvés aux alentours.

Shapur II

JPEG - 21.7 ko
© Jean Savaton
Taq-e Bostan : investiture de Sapor II.

La scène représente l’investiture de Shapur II (au centre) : il reçoit le diadème enrubanné des mains du dieu Ahura-Mazda, représenté à droite ; le dieu Mithra se trouve à gauche, derrière le souverain. Les trois personnages sont quasiment vêtus de la même façon : un ample pantalon long, une courte tunique qui couvre les genoux, et un mantelet jeté sur les épaules, maintenu sur la poitrine par un fermail à deux disques. Le dieu Mithra, reconnaissable à sa coiffure à rayons, tient des deux mains le “barsum”, c’est-à-dire le faisceau rituel, et se dresse sur une fleur de lotus épanouie. Sous les pieds d’Ahura Mazda et du roi, l’empereur romain Julien l’Apostat est allongé.

JPEG - 16.3 ko
© Jean Savaton
Taq-e Bostan : Sapor II et Sapor III.

Shapur III et son père Shapur II

A proximité du relief de Shapur II, son fils Shapur III a fait sculpter sa propre effigie et celle de son père dans la paroi du fond d’un iwan   creusé dans le rocher. Ces deux personnages debout, à gauche Shapur III et à droite Shapur II, sont représentés de façon identique, mise à part la couronne. Shapur II porte une couronne crénelée à rubans, surmontée d’un korymbos. Celle de Shapur III est composée d’un diadème de perles et d’un croissant lunaire, ainsi que du korymbos traditionnel. Des deux mains, ils tiennent devant eux une grande épée, suspendue au baudrier-ceinture, auquel un petit poignard est également fixé. Une inscription pahlevi est gravée à côté de chaque monarque, mentionnant leur nom.

Chosroès II

JPEG - 19.3 ko
© Jean Savaton
Taq-e Bostan : investiture de Chosroès II.

Deux reliefs sont sculptés dans le mur du fond : au tympan, l’investiture du roi Chosroès II, et, en dessous, la statue équestre du même roi. Le roi Chosroes II se trouve au centre, la déesse Anahita à gauche sur le relief, le dieu Ahura Mazda à droite. La déesse Anahita montre de la main droite un diadème muni de longs rubans, et tient une cruche dans l’autre. Ahura Mazda, paré de sa couronne murale, munie d’un globe, remet de la main droite le diadème enrubanné au roi. La paroi de gauche du grand iwan représente une chasse aux sangliers dans les marais. La paroi de droite représente une chasse aux cerfs.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 21 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse