Asie Mineure
Hittites
Ourartou
Phrygiens
Lydiens
La Lycie
Commagène
Pergame
Pamphylie
Carie
L’Ionie
Le Pont

Edesse
(Urfa, Orhai)

Le site était vraisemblablement la capitale d’un important État dès le IIe millénaire. Il reçut le nom de Hourri (grottes) vraisemblablement de la part des babyloniens en raison des nombreuses grottes situées à proximité dans la chaîne du Nemrut Dag. L’État d’Hourri constituait avec le royaume de Mitanni l’État du Hannigalbat. Vers 1200, Urfa dut être intégrée à la principauté néo-hittite de Karkémish.

A l’arrivée d’Alexandre, le site est occupé par une population essentiellement araméenne et la ville s’appelle Orhai que les Macédoniens rebaptisèrent Édesse en souvenir d’une cité de Macédoine. La cité est alors la capitale de la petite province d’Osrhoène. Vers 132 av. J.-C., un chef de tribu, Aryu, s’affranchit de la tutelle séleucide et fonde un royaume indépendant avec Orhai pour capitale. Cette principauté qui prendra le nom de principauté des Abgar (11 princes porteront ce nom) parviendra à conserver son autonomie durant quatre siècles même s’il semble qu’elle fut plus ou moins alliée des Parthes.

Édesse était une importante étape sur la route reliant la Mésopotamie à la Méditerranée. Selon Pline l’Ancien, à l’époque romaine, les habitants étaient des Arabes et leur chef portait le titre de phylarque ou toparque de Saracène. C’est d’ailleurs après la prise d’Édesse en 114 que Trajan reçut le surnom « d’Arabe ». Édesse a été dès les premiers siècles de notre ère, le lieu d’une synthèse entre les cultures grecque, sémitique et iranienne, qui s’est exprimée en araméen. Abgar IX (179-212/2213) se convertit au christianisme vers 204 et autour d’Édesse le christianisme syriaque se développa. Sapor Ier occupa brièvement Édesse puis abandonna la ville face à l’avance d’Odeinat, roi de Palmyre. En 605, Édesse devint de nouveau perse puis fut reprise par l’empereur byzantin Héraclius.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse