Iran ancien
Parthes

La Characène

A l’époque parthe, nom donné à la province, bordant le golfe Persique, autour de la ville de Spasinou Charax. Selon Pline l’Ancien, c’est à Alexandre que l’on doit la fondation de la cité, qui s’appelait alors Alexandrie de Characène. A l’époque séleucide, Antiochos Epiphane refonda une colonie, baptisée Antioche de Characène, qui fut ultérieurement détruite par une inondation. En 129 av. J.-C., Hyspaosinès, satrape des provinces parthes de Mésène et de Characène, se proclama roi et rebaptisa à son tour la cité du nom de Spasinou Charax, ce qui signifie le « fort d’Hyspaosinès ». Vers 122/121, Mithradate II mit fin à cette indépendance.

La ville était située sur une élévation artificielle à la confluence du Tigre et du Choaspe. C’était un port très actif du golfe Persique, tête de pont du commerce maritime avec la côte de Malabar en Inde. De Spasinou Charax partait une piste caravanière remontant vers Babylone puis Palmyre.

Isidore de Charax, célèbre géographe de l’époque d’Auguste, était originaire de la ville.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse