Iran ancien
Sassanides

Naqch-e Radjab

JPEG - 19.9 ko
© Jean Savaton
Naqch-e Radjab : Sapor Ier à cheval suivi des nobles.

Très près du site de Persépolis se trouvent les bas-reliefs de Naqsh-e Radjab, d’époque sassanide. La province du Fârs est particulièrement riche en bas-reliefs de cette période, dont les plus célèbres sont ceux de Naqsh-e Rostam et de Bishâpur. A Naqsh-e Radjab, sont représentées deux scènes d’investiture, celles d’Ardéshir Ier et de Shâpur Ier, ainsi qu’un relief de Shâpur Ier à cheval, suivi d’un groupe de nobles et de soldats à pied.

JPEG - 25.4 ko
© Jean Savaton
Naqch-e Radjab : le mage Kartir.

Le dernier bas-relief   à Naqsh-e Radjab est une longue inscription en pehlevi accompagnée d’un personnage vu de profil avec le doigt   levé. Ce texte apparaît à quatre autres endroits en Iran, dont Naqsh-e Rostam.

Ils sont tous attribués à un certain Kartir, mage zoroastrien qui vécut sous les règnes de Shâpur Ier, Bahram Ier et Bahram II.

Il fut le principal responsable de l’établissement d’une orthodoxie religieuse d’État. Ces inscriptions relatent les événements principaux de la vie de Kartir et décrivent ses attaques contre les religions « hérétiques », notamment le manichéisme, le christianisme et le judaïsme. Le personnage représenté ici à côté de l’inscription serait, selon certains, Kartir lui-même.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse