Iran ancien
Mèdes

Deioces
(Déjogès)

Fondateur de l’empire mède (708 - 655 av. J.-C.). Selon Hérodote, Déjogès était si fameux parmi les Mèdes pour son esprit de justice que les membres de sa tribu s’empressaient de venir lui soumettre les cas litigieux et résolurent de se le donner pour roi. Or, Déjocès, ambitieux, aspirait à la royauté. Lorsqu’il jugea sa popularité bien établie, il déclara renoncer à ses fonctions et refusa désormais d’arbitrer les conflits. La justice cessa de régner et ce fut bientôt l’anarchie. Pour remédier à cet état, les Mèdes se réunirent en assemblée et Déjocès fut désigné comme roi à l’unanimité.

Roi, Déjocès se fit aussitôt construire un palais fortifié et donner une garde recrutée parmi les familles du pays. Déjocès réunit les tribus mèdes en un seul État et les obligea à se bâtir une capitale, Ecbatane. Monarque absolu, Déjocès institua à travers tout le pays une justice vigilante et soumit ses sujets à un cérémonial rigoureux : nul ne pouvait entrer chez le roi sans y être appelé, il était défendu de voir le roi face à face, tout se réglant sur le rapport de fonctionnaires expressément délégués à cet effet. Cette étiquette de cour était probablement empruntée aux Assyriens. Du fond de son palais, Déjocès rendit sévèrement la justice et fit régner l’ordre dans tout le royaume.

Il avait trouvé un pays morcelé et livré au désordre. Il le laissait pacifié et uni. Avec Déjocès, l’État mède entre dans l’histoire. Déjocès mourut après un règne de cinquante trois ans . Il laissait la Médie unifiée, sous la forme d’une puissante monarchie à la fois absolue et héréditaire. Sous ses deux successeurs, Phraortès et Cyaxare Ier, l’État mède, poursuivant ses progrès, deviendra un Empire.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse