Mésopotamie
Sumer & Akkad

Narâm-Sîn

JPEG - 17 ko
© Photo R.M.N
Stèle de victoire de Narâm-Sîn - Grès rose - Suse.

Prince sumérien, l’un des plus grands conquérants de la dynastie d’Akkad, qui étend sa puissance du golfe Persique à l’Asie Mineure. Plusieurs monuments témoignent de sa gloire et du développement des beaux-arts sous son règne. Petit-fils de Sargon selon la Liste royale sumérienne, il règne environ 35 ans et se taille un empire encore plus important que celui de son aïeul.

Il est lui aussi est divinisé de son vivant : dans plusieurs cylindres, de hauts fonctionnaires le nomment expressément « dieu d’Agadé » mais aussi « roi des quatre régions » et « roi de l’univers ». De nombreuses tablettes datent de son règne. Par la suite, de nombreux rois mésopotamiens se réclameront de sa filiation. Son règne s’achève sur un semi-désastre après avoir repoussé les envahisseurs Gutis. Ces successeurs ne parviendront pas à maintenir l’intégralité territoriale de l’empire.

La stèle du Louvre qui porte son nom, emportée à Suse par un conquérant élamite, évoque sa victoire contre les rois montagnards d’Iran occidental (Sidouri et Louloubou). Taillée dans le grès rose, la stèle est érigée à la gloire du roi, désigné comme « dieu d’Akkad, roi des quatre régions ». Elle se dressait à l’origine dans la ville de Sippar, au nord de Babylone. C’est la première œuvre d’art connue représentant un paysage dont la composition est harmonieuse.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse