Asie Mineure
La Lycie

Telmessos

JPEG - 20 ko
© Cem Karan
Telmessos : tombeau d’Amyntas.

Cité antique située à la frontière de la Carie, aujourd’hui Fethiye en Turquie. La ville est mentionnée pour la première fois au Ve siècle comme membre de la ligue attico-délienne. Hérodote nous rapporte que la cité était connue pour ses devins. Au IVe siècle, la cité est conquise par le prince lycien Périclès qui l’inclut dans la ligue de Lycie puis dirigée par les Antipatrides en 334 lors de l’arrivée d’Alexandre. Elle passe sous la domination d’Antigone le Borgne puis aux mains des Ptolémées. Après la Paix d’Apamée, elle intègre le royaume de Pergame et par héritage devient romaine. Les pièces de monnaie attestent que Telmessos était toujours membre de la ligue lycienne en 168 av. J.-C. En 133 av. J.-C., elle était considérée comme l’une des six plus importantes cités de la confédération lycienne.

De sa gloire antique, Telmessos n’a conservé que peu de vestiges mais la cité peut s’enorgueillir de nous avoir donné les plus splendides tombeaux rupestres de toute la Lycie.

Le principal monument visible est le tombeau d’Amyntas creusé au flanc d’une falaise à proximité de l’ancien centre ville. Il est daté du IVe siècle av. J.-C. Sa décoration reconstitue la façade d’un temple grec avec deux colonnes ioniques et deux piliers d’ante   soutenant un fronton à acrotères au dessus d’une frise. La porte du tombeau reproduit à l’identique tous les détails d’une authentique porte en bois de l’époque.

La cité comporte aussi quelques autres tombeaux de type piliers et « nid de pigeon ». Il ne reste malheureusement plus rien de l’antique temple dédié à Apollon et du grand théâtre décrit par Charles Texier en 1850 qui furent détruit par le tremblement de terre de 1856.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse