Asie Mineure
Hittites
Ourartou
Phrygiens
Lydiens
La Lycie
Commagène
Pergame
Pamphylie
Carie
L’Ionie
Le Pont

Magnésie du Méandre

La cité fut fondée par des Eoliens venus de Magnésie en Thessalie. Elle est mentionnée pour la première fois au XIe siècle av. J.-C. Au VIIe siècle, elle est occupée par les Lydiens puis les Cimmériens. En 530, la cité est conquise par les Perses puis elle passe sous l’autorité de Sparte, alors alliée des Perses. C’est à Magnésie du Méandre que mourut en 460 Thémistocle. A la fin du IIIe siècle, une guerre l’oppose à Milet.

Après la conquête d’Alexandre, la cité est occupée par une garnison macédonienne. Elle devient un enjeu entre les Séleucides et les Lagides mais c’est Pergame qui s’en empare après la bataille de Magnésie du Sipyle en 190 av. J.-C. En 129, Magnésie passe sous domination romaine. Durant la lutte contre Mithridate, Magnésie resta fidèle à Rome qui lui accorda en retour la statut de ville libre. C’est durant la période romaine que Magnésie atteignit son apogée. Elle était alors considérée comme la septième ville d’Asie. Elle devint le siège d’un évêché à l’époque byzantine.

La cité est reconstruite grâce à la générosité de Milet durant le VIe siècle légèrement plus au nord de l’emplacement initial afin d’éviter les inondations du Méandre. Le temple d’Artémis de Magnésie fut construit par l’architecte Hermogène. C’était un parfait exemple de temple ionique   : huit colonnes en façade et quinze de chaque côté s’élevaient sur un podium de neuf marches. La cité comportait aussi un gymnase et un stade  .


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 3 juin 2015
2005-2017 © Clio la Muse