Monde Grec
Minoens

Palais de Zakros

Un port de commerce

JPEG - 36.2 ko
© Jean Savaton
Zakros : la rue venant du port.

Le palais et la ville de Zakros ont été construits à l’extrémité orientale de l’île au fond d’une petite baie abritée. A l’époque minoenne, la région devait être difficile d’accès parce que les monts de Sitia l’isolent du reste de l’île. C’est une vallée fertile protégée des vents par deux collines. Sur la côte, on a retrouvé le môle du port. C’est en 1961 que N. Platon fouilla et découvrit le palais construit vers 1650 av. J.-C. Pour la construction et le décor, on a utilisé des matériaux pauvres comme le tuf local et des briques crues pour la superstructure. Ceci renforce l’idée que le complexe de Zakros n’était pas destiné à un roi, mais à un puissant dignitaire responsable du commerce extérieur ou de la flotte minoenne.

Le palais

Le palais occupe une surface de 7000 m2 avec une cour centrale et quatre ailes dont les plus importantes sont celles de l’Est et de l’Ouest. L’accès se faisait par quatre entrées : la plus importante est la porte Est, celle du port. La cour centrale (30 x 12 m) n’a pas l’orientation classique des palais minoens, à savoir Nord-Sud. Dans l’angle Nord-Ouest il y avait un autel. Au sud de la cour, les pièces étaient des ateliers. On pense qu’on y préparait des parfums à partir des plantes. Au nord-ouest, se trouve la cuisine et au-dessus de celle-ci, il y avait la salle des banquets.

Aile Ouest

JPEG - 74.5 ko
© Jean Savaton
Zakros : aile ouest du palais.

L’aile ouest est composée du sanctuaire et de deux grandes salles. La plus grande (12 x 10 mètres) est la salle des cérémonies. C’est dans cette salle qu’on a découvert le rhyton représentant un sanctuaire de sommet, le rhyton en forme de tête de taureau, une feuille de plomb, et des outils de bronze. Le sol est divisé en compartiments par un enduit de couleur. Puis on pénètre dans la salle des banquets par un polythyron  . La salle (6 x 7 mètres) doit son nom au grand nombre d’amphores qui y furent trouvées.

Derrière ces salles, on a découvert le complexe du sanctuaire où ont été retrouvés les lingots de cuivre de Chypre et trois défenses d’éléphants de Syrie. Au sud-ouest, il y avait les ateliers d’un lapidaire, un magasin avec 15 jarres et le trésor du sanctuaire qui a fourni des rhytons  , comme le fameux rhyton en cristal de roche, et des doubles haches. Dans un placard en brique, on a trouvé 13 tablettes d’argile écrites en linéaire A, qui ont été cuites par l’incendie.

Aile Est

C’est dans l’aile sud-est que se trouvaient les appartements « royaux ». Ces appartements étaient composés d’un polythyron sur trois côtés avec un puits de lumière orienté à l’Est. Il devait y avoir des chambres à coucher à l’étage. Derrière ces appartements et accessible uniquement par là, se trouve une pièce rectangulaire qui renferme un bassin circulaire de 6 m de diamètre. On y descendait par sept marches. Autour, un parapet soutenait au moins cinq colonnes. Il est possible qu’il s’agisse d’un aquarium, ou d’une citerne, ou d’une salle lustrale. Dans l’angle Sud-Ouest, une ouverture mène à une petite fontaine souterraine. Cette pièce était peut-être, elle aussi, cultuelle. Dans l’angle Sud-Est de la cour centrale, une troisième pièce puits-fontaine avec escalier descendant.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse