Asie Mineure
Phrygiens

Religion et tumuli phrygiens

Religion

La religion des Phrygiens est très mal connue mais l’on sait qu’elle jouait un grand rôle dans la vie quotidienne. Les Phrygiens adoraient au moins trois divinités : un dieu mâle, une déesse-mère apparentée à Cybèle et une troisième divinité fils ou amant de la déesse-mère, appelée Atys (ou Agdistis), dieu de la jeunesse et de la beauté. Les Phrygiens avaient aussi adopté la déesse Kubaba, apparue dans le panthéon hittite au IIème millénaire avant notre ère comme déesse principale de leur panthéon.

La musique (flutes, tambours, cymbales) jouait un grand rôle dans les cérémonies religieuses phrygiennes. Les prêtres possédaient de vastes domaines agricoles qui étaient cultivés par des serfs. Les temples jouaient aussi un rôle de pôle commercial.

Les tumuli phrygiens

Les plus importants tumuli phrygiens se trouvent à Gordion, à Afyon et Eskisehir au sud-ouest de l’Anatolie centrale, et Ankara. Datés des VIIIe et VIIe siècles, ces tumuli ont de 3 à 50 mètres de haut. Les membres de la famille royale et les nobles phrygiens étaient ensevelis dans des chambres funéraires en bois de cèdre ou de genévrier, couvertes de terre, de façon à former un tumulus.

Ces chambres funéraires en bois témoignent d’une remarquable maîtrise de la construction en bois. Le mort et les offrandes funéraires une fois déposés dans la chambre, celle-ci était recouverte d’un toit lui-même recouvert d’un gros tas de pierres. Le tumulus était achevé par un amoncellement de terre et de glaise. La richesse et la variété des offrandes funéraires déposées dans les tumuli phrygiens (on en compte une centaine, et quelque 25 tumuli ont été fouillés) donne une idée de l’importance du défunt. Les morts étaient tout d’abord ensevelis tels quels, puis par la suite incinérés et leurs cendres mises dans une urne déposée dans le tumulus.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse