Mésopotamie
Assyrie

Sennachérib

Fils et successeur de Sargon II, il monte en 704
sur le trône d’Assyrie. Vainqueur de Mérodach-baladan II, il installe Bêl-ibni (703-700), élevé à sa cour, comme vice-roi de Babylone. Il emploie alors une année entière à détruire les tribus araméennes du Bas-Euphrate et de Mésopotamie dont il déporte deux cent mille personnes. Il effectue un raid contre les Kassites et complète son œuvre à l’est par des démonstrations à la frontière des Mèdes.

En 701, il mâte la rébellion de la Phénicie et des royaumes de Palestine. Jérusalem est épargné en versant un lourd tribu (Ezéchias, 2e Livre des Rois). En 699, il fait campagne au Kurdistan et en Ourartou. En 698, une armée va réduire la Cilicie révoltée. En 694, il fait construire une flotte par des ouvriers phéniciens pour aller défaire définitivement Mérodach-baladan II. Sa tentative de conquête de l’Élam en 692 est stoppée par les conditions climatiques. En 690, il impose son joug à des tribus arabes à l’entrée du Nefoud et suit la lisière du désert jusqu’à la frontière de l’Égypte, mais son armée est anéantie à Péluse   par une épidémie. Face aux rebellions permanentes de Babylonie entretenues par les voisins Élamites, il rase Babylone en 689.

Il fut aussi un grand constructeur en même temps qu’un esthète : on lui doit en particulier la transformation de la très ancienne Ninive en une authentique capitale impériale, où il érigea entre 703 et 694 un immense palais, baptisé « palais sans rival ». Disposant de ressources considérables, d’une main-d’œuvre illimitée, Sennachérib eut un quart de siècle pour restaurer, agrandir et embellir : temples, palais, remparts, rues, adductions d’eau, jardins publics. Il développa la bibliothèque créée par son père et introduisit en Assyrie nombre de plantes et d’arbres nouveaux. Sous son règne fut construit, un important système d’alimentation en eau pour Ninive et dont une partie a été identifiée au nord de la ville. Le canal qui commence près de Bavian et le spectaculaire aqueduc de Jerwan appartiennent assurément tous les deux à ce système.

Il existe plusieurs portraits gigantesques, taillés dans le roc, de Sennachérib rendant hommage à son dieu. Le roi avait choisi pour lui succéder son fils cadet Assarhaddon, ce qui lui valut d’être assassiné par son fils aîné en 681 à Babylone.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse