Mésopotamie
Assyrie

Toukoulti-Inourta Ier
(vers 1244 - 1208)

Il conquiert les pays du nord et du nord-est, le Qoutou et le Shoubari. Puis il pille et soumet les régions du nord-ouest jusqu’à la Commagène. Puis il défait les quarante roitelets de l’Ourartou qui s’étaient coalisés contre lui. Attaqué en 1235 par le roi kassite Kashtiliash IV, le roi assyrien réussit à s’en emparer et châtia durement Babylone. Cette victoire fut célébrée dans une grandiose épopée.

De nombreux scribes figurent parmi les Babyloniens déportés en Assyrie. Ils contribueront à la « babylonisation » de la culture assyrienne. Toukoulti-Inourta décida la construction d’une nouvelle capitale, Kâr-Tukulti-Ninurta, située sur le Tigre en face d’Assur, approvisionnée en eau par un canal. Toukoulti-Inourta y élève un temple à Ashour et s’y construit un palais où il est assassiné au cours d’une émeute fomentée par son propre fils.

La civilisation assyrienne de cette période est connue par des écrits très importants, comme le recueil des Lois assyriennes, conservé sur plusieurs tablettes ; l’une d’elles est en particulier consacrée au statut des femmes et de leurs biens. On possède également une compilation de décrets royaux qui nous donne une idée très précise de la vie à la cour et dans le harem royal. Le rituel du couronnement qui nous est parvenu définit le dieu « national » Assur comme le véritable roi, le souverain étant chargé sur terre d’étendre son domaine.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse