Asie Mineure
Hittites

L’Economie hittite

L’activité économique reposait essentiellement sur l’agriculture exploitée par des cultivateurs libres et des esclaves, ces derniers procurés surtout par la guerre. Les Hittites cultivaient des céréales, surtout l’orge, la vigne, et des jardins fruitiers. Mais La grande richesse du pays était constituée par les mines. L’industrie hittite travaillait le fer, dont elle généralisa l’emploi dans le monde oriental, le cuivre et le bronze. L’or et l’argent étaient employés pour la confection des bijoux et des objets de luxe.

Tout au long de leur histoire, les Hittites furent confrontés à deux difficultés majeures : le contrôle des routes assurant l’approvisionnement en cuivre et en étain et son corollaire, le maintien de l’intégrité territoriale. Le cuivre et l’étain étaient indispensables pour la fabrication du bronze. Deux routes assuraient l’approvisionnement en étain : la route du Nord-Ouest, passant par le détroit, en direction des mines de l’Europe centrale et la route du sud-est, venant de Mésopotamie et remontant le long de l’Euphrate. Le cuivre lui venait principalement de l’Est, depuis les territoires d’Ishuwa   et accessoirement de Chypre.

Enfin, le royaume hittite, particulièrement favorisé par sa situation sur le parcours des grandes voies internationales nord-sud et est-ouest, connaissait un commerce important, soit à l’intérieur, soit au dehors avec les pays vassaux et l’étranger.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse