Asie Mineure
Hittites

Yazilikaya

Site rupestre à moins de deux kilomètres au nord-ouest d’Hattusa. Le sanctuaire a été aménagé dans une anfractuosité naturelle du rocher. Il n’était pas couvert. Le culte hittite se pratiquait peut-être à l’origine à ciel ouvert. Le sanctuaire fut établi au XIIIe siècle av. J.-C. probablement par le roi Hattusili III. Son fils Tudhaliya IV s’est fait représenter dans la galerie et dans la chambre A avec le dieu Sarruma.

Les représentations qui y figurent sont associées au thème du renouvèlement de la nature et par association à celui de la vie et de l’état hittite. Par des escaliers, les officiants accédaient à une grande cour où se trouvait un petit édicule.

JPEG - 35.7 ko
© Jean Savaton
Tudhaliya sous la protection de Sarruma.
JPEG - 37 ko
© Jean Savaton
Yazilikaya : procession des douze dieux.

La grande galerie est décorée d’un relief où figurent 71 divinités, masculines à gauche, féminines à droite, convergeant en procession vers le centre où sont représentés le dieu de l’orage, Teshub, et son épouse, Hébat, face à face, portés par des lions et accompagnés de leur fils, le dieu Sarruma. Dans cet endroit se déroulaient peut-être, une fois l’an, des cérémonies annuelles de renouvèlement du pouvoir fécond de la nature. La chambre A est consacrée à Tudhaliya IV qui s’y est fait représenter en tenue de prêtre sous la protection paternelle du dieu Sarruma qui le conduit en le tenant par l’épaule. En face d’eux, une énorme épée de 3,30 m fichée dans le sol dont la garde est composée de lions allongés la tête en bas, membres contre membres, surmontés de deux protomes de lions. Elle se termine par une tête humaine coiffée de la tiare pointue symbole de divinité. Ce bas-relief   du dieu épée symboliserait le dieu des Enfers. En face, à nouveau la frise des douze dieux qui incarnerait le passage du roi à l’immortalité.

La chambre B contient un relief représentant douze dieux défilant en procession. Ils portent une coiffure conique, un glaive à lame courbe et des chaussures à bouts relevés. Ces dieux n’ont pas été identifiés avec certitude. Cette procession incarne le passage d’une année à l’autre, qui a lieu, selon une vieille croyance indo-européenne, pendant une période symbolique de douze jours.


 

Portfolio

Yasilikaya : entrée du site. (c) Jean Savaton Yasilikaya. (c) Jean Savaton Relief de Tudhaliya. (c) Jean Savaton Yasilikaya : procession des douze dieux.


Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse