Asie Mineure
Hittites

Religion hittite

GIF - 88.5 ko
Teshub, dieu de l’orage.
JPEG - 6.5 ko
© Photo R.M.N
Dieu hittite non identifié

Les Hittites pratiquaient un large syncrétisme qui s’étendit aux dieux des pays soumis et même à ceux des régions voisines. Parmi les mille dieux de Hatti , ils vénèrent : le « Dieu Soleil du Ciel » dont le nom original était peut-être Istanou, la reine Soleil d’Arinna, dont le roi était le grand prêtre et dont elle est la protectrice, le Dieu de l’orage Tarhunda, son époux, les taureaux Seri et Hourri, les montagnes Nanni et Hazzi.

A côté de ces dieux hittites primitifs, d’autres d’origine étrangère viendront compléter le panthéon national. Les dieux hourrites de l’orage et du soleil, Teshub et Hebat, remplaceront leur équivalent hittite Tarhunda et Arinna. Les Hittites ne faisaient preuve d’aucun sectarisme : ils annexaient les dieux des pays conquis et, pour se les concilier, les adoraient, même dans leur langue originelle.

Le culte relève d’un clergé dont le grand roi de Hatti est le souverain pontife, assisté de la reine et parfois aussi du prince héritier. Au-dessous, il existe des prêtres, divisés en grands prêtres et en petits prêtres. Le culte était rendu dans les temples où les dieux avaient leurs statues. On y procédait aux offrandes à la divinité. Il existait des fêtes dont la plupart se rapportait au cycle des saisons et aux divers travaux des champs.

Les dieux se manifestent aux hommes essentiellement sous forme de songes mais ces manifestations spontanées de la divinité restent toutefois exceptionnelles. Les Hittites cherchent donc à les provoquer par le recours aux oracles examen de la chair des victimes, vols de corbeaux sacrés et sorts.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse