Asie Mineure
Commagène

La Commagène

Province antique située au pied du Taurus  , sur la rive droite de l’Euphrate, la région prit d’abord le nom du Royaume Néo Hittite de Kummuh qui dura de 1000 à 708 av. J.-C., date à laquelle il fut incorporé au royaume assyrien par Sargon II. Après la domination perse, Kummuh passa sous la domination séleucide après la sucession d’Alexandre, période où elle prit le nom de Commagène. En 162 av. J.-C., le gouverneur Ptolémée proclama l’indépendance de sa province et une longue période d’insurrections s’ensuivit. A sa mort, Samos lui succède et fonde Samosate, dont il fait sa capitale forteresse, aujourd’hui submergée par les eaux du Barrage Atatürk. L’indépendance de la Commagène fut proclamée en 80 av. J.-C. par le roi Mithridate Ier Kallinikkos, fils et successeur de Samos II. Mithridate instaura une dynastie, qui durera jusqu’en 72 apr. J.-C. Le petit royaume de Commagène cotoye alors les deux grandes puissances du moment qui se disputent la domination de l’Orient hellénistique : l’empire parthe et l’empire romain.

Antiochos Ier Epiphanes

JPEG - 25.3 ko
Nemrud Dag : visage d’Antiochos Ier.

(69 - 31 av. J.C.) revendiqua sa descendance séleucide par le marriage de son père Mithridate Ier avec Laodiké, la fille du roi séleucide Antiochos VIII Philometor Grypos. Le roi d’Arménie Tigrane, qui considérait être le successeur des Séleucides, annexa temporairement la Commagène. Suite à l’intervention des Romains, Antiochos Ier fut reconnu comme roi et allié des Romains par Pompée. Bien que Cicéron, alors proconsul de Cilicie, l’accusa de duplicité, en récompense de son d’allégeance aux Romains, Antiochos Ier reçut Séleucie de l’Euphrate et une partie de la Mésopotamie. Ce fut la période la plus prospère de l’histoire de la Commagène. Antiochos Ier instaura le culte du roi-dieu pour lui-même et pour ses ancêtres et fit construire son tombeau au sommet du Nemrut Dag. Quand la guerre éclata entre César et Pompée, Antiochos choisit le second et lui envoya un soutien de deux cents cavaliers. En réponse, Marc Antoine conduisit une expédition punitive contre Samosate mais dut finalement se contenter de condamner la Commagène au versement d’une indemnité. Antiochos Ier mourrut peu après, et le trône échut à Mithridate II.

Mithridate II

(31 - 20 av. J.C.) Ayant marié sa fille au roi parthe Orode II et soutenu lecamp de Marc Antoine contre Octavien, la Commagène perdit la faveur de Rome et fut tenue sous étroite surveillance jusqu’à la mort d’Antiochos III en 17 ap. J.-C. La Commagène fut annexée par Tibère (18 apr. J.-C.) et devient province romaine jusqu’à ce que Caligula (38 apr. J.-C.) restaure le royaume pour son ami Antiochos IV, très vite déposé et rétablit en 41 par Claude. Vespasien, en 72, annexa définitivement le royaume à la province romaine de Syrie après qu’Antiochos IV ait été déposé pour avoir soi-disant conspiré avec les Parthes contre Rome.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 21 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse