Asie Mineure
Ourartou

Teishebaini

JPEG - 18.8 ko
© Musée historique d’Arménie
Teishebaini : vase peint en forme de botte.

Ancienne cité du royaume d’Ourartou, la ville du dieu Teisheba, située sur la colline de Karmir-Blour aux environs d’Erevan. Les fouilles de la citadelle et des quartiers de la ville ont permis de fortement compléter notre connaissance du royaume d’Ourartou au niveau économique, religieux mais aussi artistique.

Un grand nombre d’objets découverts à Teishebaini illustrent les influences artistiques qui existaient entre l’Asie Mineure et les régions méditerranéennes d’une part et entre l’Asie Mineure et la Mésopotamie d’autre part.

Urbanisme

La citadelle couvrait un espace d’environ 4 hectares regroupant environ 150 édifices distincts réunis autour d’une vaste cour. Les murs avaient de 2 mètres à près de 4 mètres d’épaisseur et parfois 7 mètres de haut. La plupart des constructions avaient un toit de briques crues formant voûte en berceau.

Autour de la citadelle s’étendait la ville sur un espace de 30 à 40 hectares. La ville était entourée de murs mais ces fortifications n’étaient pas achevées. La régularité du plan de la cité et l’uniformité des constructions laissent penser que la ville fut préparée à l’avance avant de transférer une population résidant ailleurs et que l’on souhaitait protéger, sans doute pour des raisons de stratégie militaire durant les conflits avec l’Assyrie.

De riches magasins

JPEG - 35.8 ko
Teishebaini : vue d’un entrepôt.

La citadelle possédait huit celliers d’une contenance totale de 40 000 litres, de petits entrepôts à grains et d’autres greniers. Les archéologues y ont retrouvé de grandes quantités de froment, d’orge et de millet mais aussi des restes de fruits (prunes, raisins, pommes, coings, cerises, grenades). On sait que les habitants consommaient du vin. Les celliers étaient de grandes pièces sans éclairage remplies de rangées de jarres. Une inscription en cunéiforme ou en hiéroglyphique indiquait la contenance de chacune (80 à 120 litres). Les fouilles ont aussi révélées des espaces de stockage pour l’huile et des installations permettant la fabrication de la bière. Tout indique que la région était prospère.

Destruction

Teishebaini a été détruite par le feu au début du VIe siècle juste après les moissons, lors d’un assaut nocturne mené par une coalition de Mèdes et de Scythes. La ville avait été abandonné à l’approche de l’ennemi et la population s’était réfugiée dans la citadelle. Celle-ci fut elle aussi conquise et incendiée. Cet incendie et l’absence de réoccupation ultérieure du site ont permis de maintenir tous ces précieux vestiges dans un excellent état de conservation.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse