Iran ancien
Achéménides

Artaxerxès I, II, III

JPEG - 31 ko
© Jean Savaton
Tombe d’Artaxerxès Ier à Naqch-e-Rostam.

Artaxerxès Ier

Roi perse, surnommé "Longue-main". Délivré des menaces d’Athènes et de Sparte par la Guerre du Péloponnèse, il entreprend la reconquête des cités grecques d’Asie. Son règne pacifique de quarante ans est agité par de multiples révoltes internes des satrapes. Il meurt en 424. Sa succession est une période troublée.

Artaxerxès II

Roi perse connu des Grecs sous le surnom de Mnémon en raison de son extraordinaire mémoire.

Il doit faire face à l’opposition de Cyrus le Jeune, satrape d’Asie Mineure qui dispose de troupes aguerries d’origine grecques. Près de Babylone, Cyrus le Jeune est tué à la bataille de Cunaxa le 3 septembre 401. Les mercenaires grecs, menés par Xénophon, entreprennent de rentrer chez eux, fait de guerre connu sous le nom de retraite des Dix mille.

Artaxerxès dicte à ses adversaires la paix d’Antalcidas à l’automne 387 : les colonies grecques d’Asie et de Chypre retombent sous le joug perse. Sous son règne, les révoltes de satrapies et les complots à la cour royale se multiplient. Après l’assassinat de son fils préféré, Artaxerxès meurt de chagrin à l’âge de quatre-vingt six ans (358).

Artaxerxès III

Roi perse, appelé souvent Artaxerxès Ochos par les Grecs. Seul survivant des fils d’Artaxerxès II et de Statira. Son premier geste consiste à éliminer tous les autres princes de la famille royale.

En 353, il entreprend de punir l’Égypte qui a soutenu toutes les révoltes des satrapes, c’est un échec. Cinq ans plus tard, à la tête de l’armée, aidé de Mentor de Rhodes  , il s’empare de Péluse   et de Bubastis. L’Égypte est de nouveau réduite à l’état de satrapie (345). Il est assassiné en 336 par l’eunuque Bagoas.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse