Europe
Étrusques

La culture villanovienne

On appelle civilisation proto-villanovienne, puis villanovienne, la civilisation qui se développe dès le XIIe siècle av. J.-C. et identifiée pour la première fois autour du site de Villanova près de Bologne. La culture villanovienne correspond à une population agricole, sédentaire et hiérarchisée.

GIF - 46.3 ko
Représentation en bronze d’une maison circulaire.

Les Villanoviens habitaient des cabanes ovales ou de longues maisons rectangulaires, construites en bois et en argile. Les villages se dressaient sur de petites collines à peu de distance du rivage ou au-dessus des marais. Dès le début de l’âge de fer (Xe siècle av. J.-C.), le peuplement est dense. Ces zones d’habitat s’accompagnent de la présence de vastes nécropoles comparables aux « champs d’urnes » découverts ailleurs en Europe.

Les Villanoviens pratiquaient l’incinération des morts. Les restes étaient conservés dans des urnes, dont la forme rappelle celle de leur cabane circulaire, ou dans des vases biconiques façonnés en argile grossière (impasto) qui progressivement furent de plus en plus décorés de motifs géométriques. Ces urnes étaient parfois recouvertes d’un casque de métal (ou d’une imitation en terre cuite) ou d’une écuelle retournée. Faut-il y voir l’évocation de la fonction du défunt (guerrier dans un cas, fonction domestique dans l’autre) ?

Ces urnes étaient parfois accompagnées d’un mobilier funéraire composé
d’objets usuels (épingles, fibules, rasoirs, instruments de filage), de bijoux rudimentaires et de quelques céramiques. Au début du VIIIe siècle, les objets métalliques deviennent de plus en plus fréquents et les urnes elles-mêmes sont parfois confectionnées en tôle de bronze. Ces signes d’enrichissement traduisent une différenciation sociale qui s’affirme.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse