Afrique
Égypte

Taureaux Apis et Sérapeum

Taureaux Apis

Le taureau Apis vivant était gardé à Memphis dans un Apieum voisin du grand temple de Ptah. Durant sa vie, le taureau était considéré comme une personnification de la divinité du Nil. Il était aussi parfois identifié à Ptah. Un taureau mort devenait un Osiris-Apis (Osor-Hapise). La déification de l’animal sacré commençait à sa mort. Ses funérailles faisaient l’objet d’un deuil général observé pendant les 70 jours que durait sa momification puis les taureaux étaient enterrés dans le Sérapeum.

Le Sérapeum

Alexandrie, Canope et Memphis disposaient toutes trois d’un sérapeum ou sarapion. Le Sérapeum de Saqqarah   fut découvert en 1850 par Mariette qui y trouva la sépulture de vingt-quatre taureaux sacrés Apis. Ces sépultures aidèrent les Égyptologues à dater les règnes des souverains car sur leurs sarcophages étaient mentionnés leurs dates de naissance et de mort ainsi que le nom du souverain régnant. Le Sérapeum était un temple érigé pour servir de sépulture aux taureaux Apis dont les momies étaient placées dans des couloirs souterrains. Les taureaux enterrés pendant l’époque lagide se trouvent dans l’allée centrale du Sérapeum dans les allées latérales se trouveraient les Apis antérieurs.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse