Monde Grec
Troie

Légende ou réalité ?

Selon une légende grecque, les Troyens descendent du héros Teucer qui, parti de Crète, cherchait un lieu où s’établir. En réalité, les Troyens étaient peut-être des Louvites (ou Louites), originaires d’Anatolie et devenus les
vassaux des Hittites. Des documents hittites mentionnent Taruisa que les spécialistes ont identifié comme étant Troie.

JPEG - 35.2 ko
Diadème issu du trésor de Priam.

On ne sait si Troie et Mycènes se sont réellement
affrontées car aucune découverte archéologique ne permet d’affirmer que les destructions de Troie ont été l’oeuvre des Mycéniens. En revanche, il est sûr que Troie et Mycènes entretinrent des relations commerciales pendant une longue période de leur histoire : Troie est l’un des sites qui a livré le plus de céramiques mycéniennes importées ou imitées. Il se peut que Troie, située au carrefour des échanges commerciaux entre l’Orient et l’Occident, l’Asie et l’Europe, se soit enrichie grâce aux tributs qu’on lui versait et qu’elle ait posé un sérieux problème à des négociants aussi ambitieux que les Mycéniens. Cette rivalité commerciale entre Mycènes et Troie est peut-être à l’origine de la guerre de Troie.

Les vestiges de Troie VII indiquent clairement que la ville fut détruite intentionnellement au milieu du XIIe siècle av. J.-C. et que le site resta inoccupé quatre siècles durant. Les fouilleurs ont localisé les murs d’enceinte de la cité et, le long de ce qu’était alors la ligne côtière à l’âge du bronze, une nécropole qui remonte au XIe siècle avant notre ère. Le cimetière contenait environ 200 tombes. Il s’agit de sépultures de gens riches qui, vraisemblablement, provenaient d’horizons différents car les rites funéraires qui accompagnaient les dépositions sont des plus variés : certains cadavres ont été inhumés tandis que d’autres ont été brûlés sur des bûchers. Il s’agit donc d’individus qui étaient là pour des raisons exceptionnelles.

On le voit : ces traces pourraient parfaitement correspondre à celles d’une armée composite ayant mené une expédition en Troade entre 1300 et 1200 av. J.-C.

Ces découvertes collent merveilleusement bien avec le récit homérique et il se pourrait en effet que les personnes ensevelies dans ce cimetière ne soient autres que les compagnons d’Ulysse et d’Agamemnon qui mirent le siège devant la Troie dont Homère nous raconte l’histoire dramatique.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse