Asie Mineure
Pergame

Attale II
(159-138 av. J.-C.)

A la mort d’Eumène II, ce fut son frère, Attale II, qui monta sur le trône de Pergame. Attale II avait l’habitude de la conduite des affaires de l’État car c’est lui qui assurait la régence lorsqu’Eumène ne se trouvait pas à Pergame. Lorsque les Romains, considérant qu’il jouissait d’une meilleure santé qu’Eumène, lui proposèrent le trône, il refusa et resta fidèle à son frère ; c’est pour cela qu’il fut surnommé Attale Philadelphe (qui aime son frère) par le peuple.

Rome souhaitant qu’aucun état ne devienne trop puissant en Asie Mineure, apporta son soutien à Prusias, roi de Bithynie. Des incidents de frontière éclatèrent. Attale s’en plaignit à Rome qui reconnut qu’il était dans son droit. Un accord fut conclu qui prévoyait que les deux parties ne stationneraient pas plus de 100 soldats sur la frontière. Mais Prusias prit prétexte de nouvelles escarmouches de frontière pour attaquer Pergame avec toute son armée. Puis, Prusias attaqua Elée, l’un des ports du royaume de Pergame, mais Cassandre, le demi-frère d’Attale résista à l’attaque. Une épidémie se déclara au sein de l’armée de Prusias et une grande partie de sa flotte, qui croisait en Mer de Marmara, coula au cours d’une tempête. Peu de temps après, Pergame réunit une puissante armée pour prendre sa revanche. Mais Rome s’interposa et força Prusias à restituer les territoires dont il s’était emparés.

Attale II fit désensabler le port d’Ephèse que les alluvions du Caystre rendaient petit à petit inutilisable. Ce dragage des bassins du port permit aux plus gros navires d’accéder jusqu’à la ville. Par ailleurs, il fit construire une stoa   à Athènes et une autre à Termessos et il fonda la ville d’Attaleïa (l’actuelle Antalya).


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse