Asie Mineure
Pergame

Attale Ier
(241-197 av. J.-C.)

Roi de Pergame qui succéda à son oncle Eumène Ier. Avant même son accession au trône, Attale était très populaire à Pergame depuis qu’il avait gagné la course de chars aux Jeux Olympiques.

Victoires militaires...

Considérant le tribut régulièrement versé aux Galates   comme une infamie, Attale décida d’y mettre un terme. Les Galates se rassemblèrent aux environs d’Ankyra (Ankara) pour pénétrer sur le territoire de Pergame afin de livrer au pillage. Aucune des principautés voisines ne voulut venir en aide à l’armée de Pergame. Comme le moral de ses troupes se détériorait, Attale usa d’un subterfuge au moment où l’on interrogeait les augures   pour savoir quel serait le sort de la guerre : il écrivit dans la paume de sa main le mot « nike » (victoire) mais à l’envers et au moment où on allait regarder les entrailles de la victime, il imprima discrètement le mot sur le foie avant de le montrer à ses soldats. Les Galates subirent une défaite écrasante.

Quelques années plut tard, en 230 av. J.-C., les Galates conclurent un accord avec les Séleucides et attaquèrent de nouveau le royaume de Pergame, mais ils furent de nouveau vaincus. D’après Strabon, après cette nouvelle défaite, pendant 36 ans, les Galates se tinrent tranquilles.

... et conséquences

Grâce à cette victoire, la renommée d’Attale grandit et le titre de roi figura dans sa titulature officielle (ses prédécesseurs Philétairos et Eumène Ier, ne portaient pas le titre officiel roi). C’est en son honneur que la dynastie qui régna sur le royaume de Pergame prit le nom d’Attalides. Les habitants de Pergame lui décernèrent l’épithète de sôter (sauveur). Quant au butin pris aux Galates, il fut placé dans la cour du temple d’Athéna, la déesse protectrice de Pergame.

Lorsqu’une querelle de succession éclata dans le royaume de Syrie entre Séleucos II et son frère Antiochos Hiérax, Attale en profita pour étendre les frontières de son royaume jusqu’aux monts du Taurus  . Antiochos tenta de reconquérir ses territoires. Mais les deux campagnes de 229 et 228 av. J.-C. furent des succès pour Pergame. Après ces victoires, débute la construction du temple de Zeus et la ville s’orne de somptueux monuments. C’est aussi à cette époque que Pergame commence à tisser des liens d’amitié avec Rome.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse