Monde Grec
Mycéniens

Les palais mycéniens

Les cités mycéniennes étaient entourées de murailles construites en blocs de pierre énormes et sommairement taillés, d’où leur surnom de muraille cyclopéenne. Elles atteignent jusqu’à 17 mètres de large à Tirynthe pour 8 mètres de haut à Mycènes. L’ensemble était couronné d’un dernier étage en briques crues. On a longtemps cru que ces fortifications traduisaient un état de guerre quasi-permanent entre les royaumes mais rien ne le prouve.

JPEG - 28.4 ko
Acropole de Mycènes.

On utilise le terme de palais pour décrire des édifices de dimensions nettement supérieures à celles des autres bâtiments avec une architecture et une décoration plus élaborées. Le palais mycénien est toujours construit sur une acropole, elle-même enfermée dans une forteresse, sauf à Pylos. Les palais mycéniens étaient moins beaux que ceux des Minoens mais plus massifs.

Les fondations des palais sont particulièrement soignées. La pierre de taille est utilisée pour la construction de certains murs et des escaliers conduisant aux étages. le cœur de l’édifice est invariablement formé d’un mégaron  . Les murs et les sols de certaines pièces portent une décoration peinte de motifs géométriques ou de représentations animales (poulpes, dauphins, lions) ou humaines (guerriers, défilés de femmes). Ces palais disposaient de salles de bains et d’un système de canalisation.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse