Afrique
Égypte
Carthage
Lagides

Naucratis

Colonie grecque sur la branche canopique du Nil, près de Saïs entre Memphis et Alexandrie. Fondée au VIIe siècle par des habitants de Milet sous le règne du pharaon Psammétique Ier. Puis le pharaon Amasis leur concéda la ville, par pilhéllénisme selon Strabon, plus vraisemblablement afin de concentrer et donc de mieux contrôler le commerce des Grecs sur le territoire égyptien.

C’était une ville ouverte à tous les Grecs, authentique cité internationale. Autour d’un sanctuaire commun, l’Hellenion,
se groupèrent neuf cités de la Grèce d’Asie : Chios, Téos, Phocée, Clazomène représentent les Ioniens, Mitylène les Eoliens, Rhodes  , Halicarnasse, Cnide et Phasélis les Doriens. Chaque peuple occupait un quartier déterminé et avait ses magistrats et ses tribunaux.

Naucratis devint rapidement une grande place de commerce.
Elle était pour les Grecs la porte officielle de l’Égypte : toute marchandise importée de Grèce devait passer par Naucratis. Comme toutes les riches cités marchandes, c’était une ville de luxe et de plaisirs, également renommée pour ses prostituées, où le monde grec et le monde égyptien y demeuraient étranger l’un à l’autre. Beaucoup de penseurs et d’hommes politiques grecs vinrent la visiter, dont Solon et Thalès de Milet.

Durant le règne des Lagides, elle était la halte principale du voyage, par le Nil, de Memphis à Alexandrie, et aussi une étape de la route terrestre de Péluse   à la capitale. Dans l’organisation administrative, elle était alors rattachée au nome saïte.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse