MYTHOLOGIES

Marduk, Bel, Baal, Belos

Tout au long de l’Antiquité et sous des noms différents, diverses civilisations adorèrent le même dieu : il s’appelait Bel-Marduk chez les Babyloniens, Hadad chez les Syriens, Baal chez les Sémites, les Grecs l’appelèrent Bélos ou Zeus-Bélos. En akkadien, Bel signifie « le seigneur ».

Marduk

Dieu tutélaire de Babylone qui résidait dans son temple, l’Esagil. Fils d’Ea et père de Nabu. On le représente avec de larges oreilles, symbole d’un vaste entendement, et armé de l’arme coudée   avec laquelle il a abattu Tiamat, le chaos, figuré à ses pieds. C’est durant le règne d’Hammourabi que Mardouk acquiert la prééminence sur les autres dieux sumériens dont il absorbe en partie les attributs.

JPEG - 35.7 ko
Babylone : dragon symbolisant Marduk.

Chaque année au nouvel an, les dieux de Babylone et de Borsippa viennent lui rendre hommage ; une grande procession s’organise sur la voie sacrée. Le huitième et le onzième jour, les dieux se réunissent dans son temple, le saluent avec crainte, se tiennent agenouillés devant lui pendant que les destins se fixent irrévocablement pour l’année entière. La suppression de ces solennités, en temps de guerre ou de malheurs publics, était une calamité dont on faisait mention dans les annales de la cité.

Bêl

Principale divinité de Palmyre, ce que traduit la monumentalité de son temple. Son nom est emprunté à Bêl-Marduk de Babylone mais il s’agit en fait d’une divinité autochtone, Bôl, à rapprocher du Baal phénicien, qui signifie « maître ». Il est vénéré dès le Ier siècle av. J.-C représenté sous la forme d’un astre ou d’un aigle aux ailes déployées, ou encore d’un dieu soldat.

Baal-Hammon

C’était le grand dieu de Carthage, le maître du tophet  , le seigneur du brasier où il reçoit symboliquement les nourrissons en offrande. Il constitue le principe mâle qui régit la lumière, le feu, la chaleur. Le taureau lui est consacré et sa représentation sidérale est le soleil.


 



Accueil | Plan | Crédits

   Creative Commons License

Dernière mise à jour : 19 décembre 2014
2005-2017 © Clio la Muse